Saint Pierre Eglise : Eglise Saint Pierre

Ayant des origines remontant au XIIe – XIIIe siècle, la tour-clocher de Saint-Pierre-Eglise est une impressionnante construction de trente mètres de haut. Cette hauteur a été atteinte au fil du temps, après ajouts d’étages supplémentaires au premier niveau roman. Le second niveau date de la période Gothique et sous sa voûte devait se trouver la première chambre des cloches. Celle-ci pouvait être éclairée par les fenêtres hautes et étroites qui sont actuellement bouchées.

C’est à la fin du XVIIe siècle – début XVIIIe que l’on songe à surélever à nouveau la tour de l’église. Ce dernier niveau se veut très ostentatoire, avec de larges fenêtres closes de menuiseries persiennées avec balustrade en pierre de taille, le tout couronné par quatre tourelles en encorbellement placées aux quatre angles de la tour.

Cette tour est un des symboles architecturaux de la région, elle possède une valeur historique forte et offre, lorsqu’on y accède, une vue panoramique sur les côtes du Cotentin, sur le bourg, le château et ses jardins.


La base du clocher a été construite au XIIe siècle (petit portail roman) puis agrandie au XVIIe siècle. Pour rendre l’ensemble harmonieux, le clocher initial « à bâtière » a été rasé pour être remplacé par une tour carrée.


L’architecture intérieure mérite un examen particulier : voûte en forme de barque renversée par allusion à la barque de St Pierre Apôtre, et par ordre hiérarchique, les commandements de l’Eglise dans les encadrements inférieurs surplombés de commandements de Dieu dans les médaillons.

La « perque », légère malgré sa longueur, porte tous les instruments de la passion et le symbole du péché origine


En 1820-1821, des travaux de peintures furent entrepris par M. JEAN, premier de Rome, sur la partie haute du rétable ainsi que sur la voûte de l’autel de la Sainte Vierge.

Le rétable à trois autels de 1824, est l’œuvre de M. LEMOIGNE de Saint-Mère-Eglise. Les tableaux, dorures et peintures coûtèrent la somme de 3 450 F. Le tableau représente Saint Pierre rencontrant Jésus ressuscité.

En 1817, Philippe Aubin de Valcanville mit en place la magnifique « perque » du crucifix. On peut remarquer sa légèreté malgré sa longueur. Elle porte tous les instruments de la passion et le symbole du péché originel.


Les vitraux, placés en 1885, méritent une attention particulière puisqu’ils relatent, la vie de Saint Pierre Apôtre, patron de l’église.

La statue de Saint-Pierre assis, placée dans le porche d’entrée, date de 1936.

L’orgue, placé dans la tribune, fut l’œuvre de M. l’abbé LOIVET, curé-doyen. Il fut inauguré en 1930. Par la suite, la tribune dut être agrandie. Un premier orgue fabriqué vers 1751 par un Saint-Pierrais, Christophe RENOUF, avait été mis en pièces pendant la révolution.


Sur l’autel de la Sainte Vierge est placée une statue appelée « la Madone de Saint Pierre ». Elle est en cœur de chêne. C’est la vierge à l’enfant, assise et tenant dans sa main droite l’église de la paroisse.


Nous avons plaisir à prendre des photos,nous aimons le département de la Manche,nous aimons partager.....nous sommes des passionnés....Nous nous sommes lancé le défit suivant.......

recenser et photographier chaque Église, Chapelle, Abbaye de la Manche...!!!!

Pages et sites des amis
Sur notre site les photos des amis

Les liens, ci dessus,  vous invitent à découvrir les sites des amis  le thème de leur site ne concerne pas les églises de la Manche. 

Toutefois une visite sur leur site leur fera un grand plaisir.