Granville : Église Notre Dame

Photos de Chantal.Merci....merci...

NOTRE DAME DU CAP LIHOU

Au XI ou XII siècle, des marins qui relevaient leurs casiers dans les roches du Cap Lihou eurent la surprise de les trouver fort lourds.

En effet au milieu des algues des crabes et des homards reposait une statue en pierre de la Vierge à l'Enfant.

L'origine exacte de l’œuvre ne fut jamais vraiment établie.....et les braves gens qui vivaient de la pêche dans ces parages ne se posaient guère de questions et  puisque la Bonne Vierge avait surgit des flots en cet endroit ,ils   construisirent une chapelle en bois en ce lieu...

Notre Dame du cap Lihou venue de la mer restait tournée vers la mer protégeant la population et ses matelots qui se pressaient à ses pieds et donnaient avec fierté à leur petit village le nom de "Grand Ville"

On venait la prier de toute la Normandie et de la Bretagne et elle avait la réputation établie de faire "souvent de bons et apparents miracles"

Hélas par la suite quand les anglais prirent le roc (en 1441), ils décidèrent de construire une forteresse et par la même occasion de détruire l'église en bois pour en reconstruire par une en granit de Chausey.

Sous Charles VII (alors qu'il venait de récupérer le lieu aux anglais) la vénérable statue de Notre Dame du Cap Lihou disparut dans des circonstances aussi obscures que celles de son apparition.

Une nouvelle statue en pierre calcaire représentant une Vierge à l'Enfant couronnée s'imposa sans difficulté aux Granvillais et leur dévotion fut tout aussi intense !

 

La construction du chœur débute en 1628 et s'achève en 1641, l'année d'édification du déambulatoire

La grande nef est érigée entre 1643 et 1655, les chapelles Saint-Clément et Notre-Dame du Cap-Lihou sont ajoutées respectivement en 1674 et 1676.

Près d'un siècle plus tard sont élevées la façade occidentale, en 1767, et la sacristie, en 1771.

Ces travaux constants d'embellissement  lui donnèrent une majesté grave et puissante.

Notre Dame du Cap Lihou assume son rôle de protectrice des marins et de la cité.

Elle en donna une nouvelle preuve à la fin des années 1770 lors d'une attaque des anglais contre le port .Les anglais bombardaient la ville et les fortifications....or par une étrange erreur des canonniers anglais aucun des boulets tirés depuis la flotte anglaise ne porta et les rectifications de pointage opérées n'y changèrent rien!!!! tous les projectiles sans exception allèrent s'écraser sur la plage.....et ne causèrent aucun dégât sur le Roc!!

En marque de reconnaissance les Granvillais firent sculpter une nouvelle statue de Notre Dame tenant un boulet anglais dans la main.......

Et de nos jours....

Le Grand pardon a lieu  le dernier dimanche de juillet.

  En effet  le Grand Pardon est né après la Seconde Guerre mondiale pour remercier Notre-Dame du Cap-Lihou d’avoir protégé la ville des bombardements, le Grand pardon  tradition récente  illustre toujours la vigueur de la dévotion mariale en la Grand Ville.

Remarquer le quatrain gravé sur la façade ((inscriptions du linteau de la porte principale).

Si l'amour de Marie

Est en ton cœur gravé

En passant ne t'oublie

De lui dire un ave.

Le même quatrain se retrouve sur la façade de Notre-Dame de Bon-Secours à Montréal.

Nous avons plaisir à prendre des photos,nous aimons le département de la Manche,nous aimons partager.....nous sommes des passionnés....Nous nous sommes lancé le défit suivant.......

recenser et photographier chaque Église, Chapelle, Abbaye de la Manche...!!!!

Pages et sites des amis
Sur notre site les photos des amis

Les liens, ci dessus,  vous invitent à découvrir les sites des amis  le thème de leur site ne concerne pas les églises de la Manche. 

Toutefois une visite sur leur site leur fera un grand plaisir.