A

ABBATIALE

Église principale d’une abbaye.


ABBAYE

Une abbaye (du latin Abbatia) est un monastère ou un couvent catholique placé sous la direction d'un abbé — Père en araméen — ou d'une abbesse, l'abbé étant le père spirituel de la communauté religieuse.

Abbaye de la Lucerne d'Outremer


ABSIDE

Extrémité arrondie de l'église dans le fond du chœur.



ABSIDIOLE

Petites chapelles réparties en demi-cercle de part et d'autre de l'abside.


AMBON

Pupitre destiné à recevoir le livre de la parole de Dieu qui est lu au cours de toute célébration


du grec apostolos : envoyé, chargé de mission

Dans la primitive Église, membre de la communauté chargé de l’annonce de l’Évangile. L’Évangile de Luc donne le nom d’Apôtres aux Douze choisis par Jésus et chargés par lui d’annoncer l’Évangile au monde entier. Ce chiffre de douze, correspondait au nombre des tribus d’Israël et symbolisait le peuple de la nouvelle Alliance. Jésus a appelé à sa suite, Pierre, André, Jacques dit le Majeur, Jean, Philippe, Barthélémy, Thomas, Matthieu, Jacques, Jude appelé aussi Thadée, Simon surnommé le Zélote et Judas l’Iscariote.

ARCHIPRÊTRE

Titre attribué au curé du clergé de l’église principale d’une ville ou d’un ensemble de paroisses.

ATTRIBUTS des Saints

Les attributs des saints sont des caractéristiques figuratives (objets, animaux) des saints utilisées dans les représentations artistiques qui permettent de les identifier. Apparus vers le Ve siècle afin de permettre l'identification immédiate des saints en complétant leurs caractéristiques, ces attributs se sont multipliés à la fin du Moyen Âge.

Tout d’abord, afin de les distinguer, des attributs génériques leur ont été attribués en fonction de leurs catégories :

  • la palme et la couronne désignent un martyr
  • le lys, une vierge
  • la mitre et la crosse, un évêque
  • le livre des Évangiles, un diacre ou un Docteur de l’Église
  • la couronne et le globe, un saint roi
  • le glaive ou la lance, un saint militaire
  • la maquette d’une église, un saint fondateur

AUTEL

Situé au centre de l'édifice, c'est l'objet le plus saint de l'église. Il rappelle à la fois la prière du sacrifice et la table de la Cène (dernier repas de Jésus avec ses disciples).